Moi avec mon premier appareil photo

C’est peut-être parce que je n’ai pas pu réaliser mon rêve d’adolescent – je voulais devenir vétérinaire – que je suis resté un grand enfant. Avec un premier appareil-photo offert à 7 ans et un père employé à l’arsenal de Portsmouth, ma voie était toute tracée : je serais photographe de bateaux, sillonnant les mers du globe à bord de mythes (sur)vivants comme l’Etoile et la Belle Poule, le Cuauhtémoc ou le Sørlandet… Je plierais bagage à tout moment pour Rouen, Brest ou Edimbourg, au gré des grands rassemblements internationaux de voiliers (Armada, Cutty Sark…) Je suivrais les régates des voiliers classiques d’Ecosse à Antigua en passant par la Méditerranée : Imperia, Barcelone, Cannes, Monaco, Ajaccio et Saint Tropez. Je travaillerais pour les magazines de presse maritime les plus prestigieux et, autant que possible, vivrais de ma double passion… Et tant pis pour les chiens et les chats mal en point de mon Angleterre natale !

Je nourris toujours un certain goût pour le passé, une certaine nostalgie. J’aime suivre la restauration des voiliers et respirer l’ambiance des chantiers maritimes. La voile actuelle, toute en performance et en vitesse ne m’inspire pas franchement. « Le bois, c’est tout de même plus beau et plus chaleureux que la fibre de carbone! »

Le projet pour lequel je travaille depuis longtemps est un livre-reportage sur les musées maritimes du monde entier.

L’histoire et le passé, toujours…

lire l’article paru dans le magazine italien « Arte Navale » en août 2010 (PDF – 3,50 Mo)

Le texte a été écrit après une interview par mail. Evidemment toutes les informations recueillies par les questions ne pouvaient pas
être insérées dans l’article. Voici l’interview intégral (en anglais)  à partir duquel elle a élaboré cet article.

Une Réponse to “biographie”

  1. Jean - François Viguie Says:

    Nigel
    We met on the dock in New York for welcoming the Hermione
    Nous avons discuté de Mystic Seaport et j’essaie de te rencontrer depuis lors car tu devais parler à Yann de Steve White le président du musée
    I hope we would meet in Castine but the stop would be short
    See you
    Jean François


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :