An exhibition of photos from this year’s voyage of the Hermione which took her from La Rochelle, on the west coast of France, the 21st February, around Spain into the Mediterranean. She will return to her home port of Rochefort, some twenty miles south of La Rochelle on Sunday 16th June. The exhibition is currently in place in anticipation of the ships return. My photos are mainly from the the first leg to Tangier and present the viewer with an experience of sailing aboard an eighteenth century frigate in violent Atlantic wintertime conditions.

affiche

L’Hermione

8 octobre 2013

_NPS3314_Nigel_PertAprès un mois de reportages en Méditerranée, j’ai pris le chemin du retour. J’ai fait un détour par Rochefort pour voir l’Hermione. J’avais fait deux fois le voyage au printemps pour voir la pose du premier et du deuxième étage des mâts. Maintenant que le troisième étage est posé, l’Hermione a déployé sa dimension finale et on peut imaginer quelle image impressionnante il nous sera donné de voir lorsqu’elle déploira ses voiles lors des premiers essais en mer !

_NPS3268_Nigel_Pert

Comme la plus grande fête maritime française, je poursuis mes réflexions à la cadence de quatre ans, car ma mémoire est un peu organisée autour de repères comme ça.

En 2000, je photographiais pour la première fois pour le compte de l’Association Brest 2000 afin de constituer un fond d’images pour la communication autour des fêtes maritimes de la ville. Une très belle édition où j’ai essayé de vraiment capturer l’esprit des gens présents et leur rapport avec les bateaux et la mer. Les conditions météo excellentes m’ont permis de cueillir de belles images en mer à partir d’autres bateaux et depuis l’air. Voir quelques images de Brest 2000

Contrairement à la règle générale, le Chantier du Guip n’a pas mis un bateau à l’eau en 2000, mais en 1996 il a lancé Notre Dame de Rumengol, un sablier de la rade de Brest, que le chantier avait presque rebâti dans le hangar sur le Quai Malbert pendant les mois qui précédaient l’événement. C’était un lancement traditionnel sur plan incliné. Il y eut quelques moments de tension quand la procédure a été lancée car la coque massive n’a pas voulu bouger au départ. On a dû la secouer en courant d’un côté à l’autre avant qu’elle commence à glisser sous les applaudissements de la foule. Pendant  l’opération j’étais accroupi  sur le pont caché par le tableau arrière avec un déclencheur à câble dans la main. L’autre bout relié à un appareil photo tenu par un support que j’avais fabriqué pendant la journée au chantier et que j’avais boulonné sur le liston. L’appareil équipé d’un objectif fish-eye était dirigé verticalement vers les rails de lancement.

Lancement de Notre Dame de Rumengol

La série d’images, qui est assez insolite, va être exposée dans mon espace au chapiteau « 20 Ans de Fête à Brest » en juillet cette année.

Entre ces deux éditions de Brest j’ai continué mes visites automnales dans le sud pour les régates classiques, couvrant plus d’évènements chaque année. J’ai couvert Antigua Classics Week aux Antilles pour la première fois 1999.

C’est pendant cette période que j’ai commencé à accumuler des images pour un livre éventuel autour des trésors tenus par les musées maritimes du monde. Un voyage sur la côte est des États Unis en 1997 pour le livre La Voile en 1000 Photos, par Ollivier Puget et Olivier Le Goff, chez Solar, m’a ouvert les yeux à cette thématique que j’ai continué à suivre, après Brest en 2000, avec le tour des navires historiques et des musées maritimes dans les pays nordiques.

Passat à Travemünde

Vasa, Stockholm

Mes liens avec la Marine Nationale se sont renforcés quand je me suis embarqué à bord de La Belle Poule et plus tard de L’Etoile pour leur expédition en Islande juste avant Brest 2000.

A suivre…

Voir les albums des fêtes maritimes de Brest