Escale à Sète 2018

27 mars 2018

L’Hermione a ouvert la fête Escale à Sète ce matin en tête de la parade inaugurale

Pour voir quelques images de son voyage depuis La Rochelle cliquer ici

__________________________________________________________________________

L’Hermione led the parade to open the festival Escale à Sète this morning.

To see some images from her voyage from La Rochelle click here

_ANP9334_L'Hermione_N_PERT_1

_NPZ0095_L'Hermione_N_PERT_1

With festival director Wolgang Idiri

Avec le directeur de la fête, Wolfgang Idiri

Publicités

Le deuxième leg du tour en Méditerranée de L’Hermione vient de s’achever par son arrivée cet après midi au Port de Sète. Mardi prochain, elle ouvre la parade d’inauguration du festival « L’Escale à Sète 2018 ». J’ai embarqué à La Rochelle pour ce voyage hivernal de cinq semaines avec escale à Tanger.

Pour quelques photos de ce périple cliquer ici

Toutes les photos sont disponible en tirage art (voir boutique/printshop ci dessus) ou pour publication (veuillez me contactez pour discuter les conditions)

Cette étape nous a permis de longer les côtes marocaines. Nous avons eu l’occasion de rendre un hommage aux les milliers de personnes ayant péri en mer pour avoir voulu poursuivre leur rêve d’une vie meilleure.

Ces pensées ont été symbolisées par la lançée du bord d’une flotille de petits bateaux en papier et d’un salut par une salve des canons du bord.

_NPZ8443a_L'Hermione_N_PERT_1

flag_fs « Au péril des flots :

 

Une neige de bateaux de papiers s’envole du franc bord carmin. Certains ont écrit un message d’espoir et de solidarité sur la feuille pliée, enfantine. Illusoires, dérisoires, si fragiles! Les esquifs flottent quelques instants et dérivent, au grand péril du vent et de l’eau. Certains coulent.

« Nous voudrions rendre hommage aux milliers d’hommes, de femmes et d’enfants qui ont péri dans ces eaux en tentant de traverser d’Afrique vers l’Europe. La Mer Méditerranée est devenu un cimetière. Nous souhaitons saluer la mémoire de ces disparus. » explique le Commandant au micro.

Ils continuent de tenter le « passage », ces migrants de la pauvre chance, nous le savons tous, nous qui croisons depuis quelques jours au large du Maroc. Ils continuent de tenter le passage et d’échouer. Une embarcation vide a été aperçue hier. Une autre a été signalée à la radio, sans positionnement précis, avec 47 passagers à son bord… Mare Nostrum. Notre Mer. La leur.

Cinq coups de canons saluent la mémoire des oubliés. Le silence répond aux salves. Les gabiers africains, européens, comoriens ou canadiens, coude à coude, gorge serrée suivent des yeux cette flotte de fortune.

Un geste de rien, une pensée de papier. »

Par Sandrine Pierrefeu, gabière et écrivaine

 

flag_uks The second leg of the 2018 voyage of L’Hermione has just finished with her arrival at the head of the opening parade of the festival « Escale à Sète », on France’s Languedoc coast.I have been on board since her departure the 21st February from La Rochelle. On route the frigate had a stopover in Tangiers for a few days.

Click here to see the album of the voyage

All photos are of course available as prints (see Boutique/printshop above) or for publication (please contact me to discuss terms)

“Peril at Sea:

A snowstorm of paper boats flies from the scarlet topsides. Some have written a message of solidarity on their folded white sheet, like children. Illusionary, insignificant, so fragile! The skiffs float a few instants and drift perilously at the whim of wind and water; so fragile! Some sink.

“We wanted to pay homage to the thousands of men, women and children who have perished in these waters tempting to cross from Africa to Europe. The Mediterranean Sea has become a cemetery. We’d like honour the memory of those who have disappeared” the Captain explained over the microphone.

We all know these luckless migrants continue to try the ‘passage’ over these waves off the Moroccan coast that we have been sailing for the last few days. They continue to try the passage and to fail. We saw an empty vessel yesterday. Another was notified over the radio, with no exact position, with 47 people aboard… Mare Nostrum. Our sea. Their sea.

A salve of five cannon echoed the memory of the forgotten ones. Silence was the reply to the gunfire. The African, European, Comorean or Canadian sailors, shoulder to shoulder with lumps in their throats followed the ephemeral fleet with their eyes.

A tiny geste, a paper thought.”

Sandrine Pierrefeu, sailor and author

Onboard Hermione, translated by Nigel Pert

Pour ceux et celles qui n’ont pas pu venir pendant L’escale de L’Hermione à Condé sur Noireau en juillet, voici une autre occasion de voir mon diaporama dans la région :

replica frigate built in Rochefort, France by the Association Hermione La Fayette

_npv0396_affiche_segrie-logo02_n_pert_1

Corsica Classics 2016

 

I am in Corsica for the week following the Corsica Classics regatta.

The first racing day was Monday with an excellent race in the bay of Ajaccio where the thirty classic yachts present vied with one another for the Ajaccio Trophy that was presented to the winning team, Serenade,  during a cocktail at Ajaccio town hall in the evening.

Tuesday the fleet sailed off with a breeze of 15 knots to the day’s destination of an anchorage in Cala d’Orzo where all had dinner and enjoyed a beach party « Chez Francis ». I sailed there as a guest aboard the yawl Patna 1920, designed by Nicholson.

Today I am aboard Halloween, one of the regatta’s support vessels this year, racing towards Bonifacio. This evening crew will be at liberty to explore the ancient town.

Je suis en corse en train de suivre la Corsica Classic regatta. La première journée de course était lundi, quand la flotte d’une trentaine de beaux yachts classiques était en lice pour le Trophée de la Ville d’Ajaccio, décerné au vainqueur du jour, Serenade, lors d’un  « cocktail » à la mairie pendant la soirée.

Mardi, les concurrents partaient dans une bonne brise de 15 nœuds avec, pour destination, un mouillage à Cala d’Orzo, où la soirée s’est terminée tard avec un superbe diner et  « beach party » Chez Francis. J’ai fait la course comme invité à bord du yawl de 1920 dessiné par Nicholson, Patna.

Aujourd’hui je suis à bord d’un « support ships » de la régate, Halloween, cotre aurique de la table de dessin  de Fife en 1926, pendant qu’on régate vers Bonifacio où les équipages auront quartier libre pour explorer l’ancienne ville ce soir.

Corsica Classics 2016

 

 

 

Corsica Classics 2016

Corsica Classics 2016

 

 

Corsica Classics 2016

Corsica Classics 2016

Corsica Classics 2016

Corsica Classics 2016

 

Corsica Classics 2016

 

Corsica Classics 2016

Serenade

Corsica Classics 2016

Halloween

 

_NPV0963_N_PERT

Vivez l’année de L’Hermione comme si vous étiez à bord. C’est l’histoire de la traversée historique que la replique de L’Hermione vient de faire cet été vue de trois perspectives différentes : Le journal de bord du navire tenu par le Commandant Yann Cariou raconte le périple jour par jour – les pensées de l’écrivaine talentueuse, Sandrine Pierrefeu,  car elle était membre de l’équipage en tant que gabière – les impressions visuelles au travers de mes objectifs.

pour voir quelques pages

_NPV0964_N_PERT

En prime, le livre contient tout ce qu’il faut savoir pour faire naviguer L’Hermione (enfin presque!) avec le manuel du gabier intégré dans cet ouvrage. Ce manuel, écrit par le Commandant, est somptueusement illustré par les dessins du bosco du bord, Jens Langert.

_NPV0971_N_PERT

Ce livre, essentiel à tous ceux et celles qui ont suivi l’histoire de L’Hermione cette année, est disponible dans tous les endroits habituels au prix de 35€.

 

  Pour la première fois, après des dizaines de visites en Corse au cours des derniers 25 ans, j’ai pris le temps d’aller explorer l’intérieur de  » l’Ile de Beauté » que j’avais envie de connaître en apercevant les montagnes depuis la mer. J’ai choisi le sentier qui traverse la Corse d’est en ouest, « Mare a Mare », pour aboutir sur le rivage de la baie d’Ajaccio où je devais faire un reportage sur les Régates Impériales pour la quatrième année. C’était l’occasion idéale d’essayer le Leica M9 que je venais de recevoir, qui va sûrement devenir un compagnon de voyage indispensable.

  For the first time after dozens of visits to Corsica over more than 25 years, I managed to find the time to explore the interior of the « Ile de Beauté », as I have always wanted to each time I admired the mountains from the surrounding seas. I hiked a part of the » Mare a Mare » that runs from the east to the west coast  finishing on the shores of the Gulf of Ajaccio where I was to do an assignment on the Régates Impériales, for the fourth consecutive year. This presented the ideal opportunity to test my new Leica M9, that I am sure will become a faithful companion on my travels.

cliquez pour voir quelques images – click to see a few images

  Il paraît qu’en ce moment, pendant que Venise se prépare pour le carnaval, le grand canal charrie des glaçons!!!  Quand nous y étions en janvier, il faisait déjà très froid ! Mais même avec du brouillard, Venise reste peut-être la ville la plus envoûtante du monde …

cliquer pour voir quelques images

et quelques images des îles de Burano et Torcello

  As Venice prepares for the carnaval that starts this weekend, the Grand Canal is awash with blocks of ice. When we were there in January it was already very cold, but its perpetual beauty, even in the fog, shone through.