The largest maritime festival in the world, with around 10,000 sailors bringing 2,000 vessels to a crowd that can reach a million, happens every four years at the port of Brest, in French Brittany.

It’s a week long international party celebrating maritime heritage from around the world with craft displays, music, food and fireworks… and sailors, sailing and showing off their ships. And the boats are of all sizes from Tall Ships to small ships – some people will attend in their dinghy. In between are the old sailing trawlers, the tunnymen and oyster smacks, pilot cutters, brown-sailed barges, salmon punts, steam launches and a host of others that create contemporary vistas from the old age of sail.

It’s all been photographed by Nigel Pert – a photographic artist whose love of the lines of these old boat designs leaps off the pages of this book. Having photographed every festival, often as an official photographer he’s selected from his rich archive of not just the boats but also the people, the events, the nighttime fireworks, the atmosphere of the quayside cafés in a gorgeously produce book that takes you into the heart of this special event. The photographs are complemented with some in-depth and observant details by Dan Houston. With over 200 photographs, many over full frame across its 100 pages this book is a fabulous feast for the eyes for anyone who loves old boats and the old sea ways – which have been coming together at the Brest festival since 1992.

…But don’t take our word for it – check out some of the comments we have had on the back cover.  The book’s text and captions are in French and English, and a French version of the cover exists as well. Click here to purchase.

 

Tous les quatre ans le port breton de Brest accueille le plus grand festival maritime du monde rassemblant 2 000 bateaux et 10 000 marins et qui attire autour d’un million de visiteurs.

C’est une fête internationale célébrant l’héritage maritime mondial qui présente  pendant  une semaine des  démonstrations d’artisanat de marine, de la musique, des feux d’artifice, sans oublier la restauration… et des marins qui naviguent et font visiter leurs embarcations. On y trouve des bateaux de toutes les tailles et de toutes les formes depuis les Grands Voiliers jusqu’aux tous petits canots. Il y a des vieux chalutiers à voile, des thoniers et des smacks huitriers, des pilotines et des barges aux voiles rouges, des plates pour pêcher le saumon, des canots à vapeurs et une myriade d’autres encore donnant un aperçu d’une époque révolue de la voile.

Le tout est photographié par Nigel Pert, artiste photographe dont l’amour des lignes de ces anciennes embarcations jaillit des pages de ce livre. Ayant photographié toutes les éditions de la Fête, souvent en tant que photographe officiel de l’événement, il a sélectionné dans son immense archive des images non seulement des bateaux mais aussi des hommes, des attractions, de l’ambiance sur les quais, de la vie nocturne,  pour que ce livre vous amène directement au cœur de cette manifestation unique. Les photographies sont accompagnées par légendes et les textes érudits et amusants de Dan Houston, ancien rédacteur en chef de Classic Boat magazine et Classic Sailor. Ce livre de 100 pages avec plus de 200 photos en couleurs est un régal pour les yeux de tous ceux qui aiment la navigation à l’ancienne et la culture maritime et qui se rassemblent tous les quatre ans à Brest depuis 1992.

Vous trouverez quelques premières réactions sur la quatrième de couverture. Le livre est disponible avec une couverture française ou anglaise, mais à l’intérieur le texte et les légendes sont en anglais et en français.

cliquer ici pour le commander.

La Fête de la Loire

25 septembre 2019

La semaine dernière j’ai dévié de mon programme habituel de septembre. Au lieu de descendre directement dans le Sud pour le circuit de fin de saison des yachts classiques, j’ai décidé de voir un peu comment se passe la navigation fluviale. Je suis allé assister à La « Fête de Loire » à Orléans. Cette fête biannuelle est déjà à sa 9° édition. J’y ai trouvé un tout autre monde : des gens « fluviaux » très sympathiques et peut être tout aussi passionnés que les « gens » de mer. Le Royaume Uni était le pays invité d’honneur et les britanniques, qui ont apporté leurs magnifiques embarcations , ont été reçus royalement malgré la politique actuelle du pays. A la fin de la semaine, je rejoins les « Régates Royales » à Cannes puis les « Voiles de Saint Tropez » avant d’aller à San Remo, en Italie, pour le 90ème anniversaire des régates de la Classe « Dragon ».

_________________________________

This year, instead of going to the south of France and Italy for the last few regattas of the season in the classic yacht circuit, I decided to see what inland waterway navigation was like and went to the Fête de Loire, in Orleans. UK was the invited country and the crews who brought their excellent craft over to the event received a very warm welcome, despite our current political manoeuvres. I met a completely new set of sailors with every bit as much enthusiasm as their marine counterparts. I will now go down to the Régates Royales in Cannes, Les Voiles de Saint Tropez and then the Dragon 90th anniversary regatta in San Remo, Italy.

click here to see the album

Coucher de soleil au dessus de la Loire

Sunset over the Loire

The Royale Thamesis, 1977 réplique de la1689 chaloupe de reine Mary et roi William

Le Royal Thamesis, the 1977 replica of Queen Mary and King William’s shallop of 1689

Sunday 26th May – stairway to the future

 

L1006904_SDG_2019_N_PERT

 

 

Monday 27th The Venetian delegation install their stand with the panels of photographs I took in March of the various craftsmen and women who contribute to the construction and use of gondolas

 

 

L1006936_SDG_2019_N_PERT

 

Tuesday 28th Gildas Flahault paints a Golfe de Morbihan landscape live during the crew party at the lle d’Arz. He worked for at least three hours non-stop, all from memory, despite a very similar scene being visible if he stepped back three or four metres from his “canvas”

 

 

_BNP7183_SDG_2019_N_PERT

 

Wednesday 29th a couple of youngsters finding support on one of the two panels either side of the main stage at Vannes featuring one of my aerial images from the 2013 Semaine du Golfe du Morbihan Monday parade

 

 

L1007028_SDG_2019_N_PERT

 

 

Thursday 30th ended,  bathed in marvellous evening light at Locmariaquer, sharing a picnic with friends of the 2nd fleet – sail and oars – on the pontoon next to their Ness Yawl

 

 

L1007219_SDG_2019_N_PERT

 

Friday 31st I was invited to sail/row to Auray with the Ness Yawl. Here are some of the other members of the fleet in the Auray River

 

_CNP4126_SDG_2019_N_PERT

 

Saturday 1st June. The Grand Parade. What can one say? All the superlatives apply, simply splendid, well organised, almost as many boats on the water as people on the shore-sides, with weather to dream of. I chose the bowsprit of Oosterschelde as my viewpoint

 

_BNP7501_SDG_2019_N_PERT

 

Sunday 2nd walking home in the early hours after celebrating the week that was finishing, a nostalgic record of the Venetian presence at the Semaine du Golfe 2019

 

L1002961a_SDG_2019_N_PERT

 

More images to follow, but L’Armada de Rouen starts for me tomorrow…

An exhibition of photos from this year’s voyage of the Hermione which took her from La Rochelle, on the west coast of France, the 21st February, around Spain into the Mediterranean. She will return to her home port of Rochefort, some twenty miles south of La Rochelle on Sunday 16th June. The exhibition is currently in place in anticipation of the ships return. My photos are mainly from the the first leg to Tangier and present the viewer with an experience of sailing aboard an eighteenth century frigate in violent Atlantic wintertime conditions.

affiche

Escale à Sète 2018

27 mars 2018

L’Hermione a ouvert la fête Escale à Sète ce matin en tête de la parade inaugurale

Pour voir quelques images de son voyage depuis La Rochelle cliquer ici

__________________________________________________________________________

L’Hermione led the parade to open the festival Escale à Sète this morning.

To see some images from her voyage from La Rochelle click here

_ANP9334_L'Hermione_N_PERT_1

_NPZ0095_L'Hermione_N_PERT_1

With festival director Wolgang Idiri

Avec le directeur de la fête, Wolfgang Idiri

Le deuxième leg du tour en Méditerranée de L’Hermione vient de s’achever par son arrivée cet après midi au Port de Sète. Mardi prochain, elle ouvre la parade d’inauguration du festival « L’Escale à Sète 2018 ». J’ai embarqué à La Rochelle pour ce voyage hivernal de cinq semaines avec escale à Tanger.

Pour quelques photos de ce périple cliquer ici

Toutes les photos sont disponible en tirage art (voir boutique/printshop ci dessus) ou pour publication (veuillez me contactez pour discuter les conditions)

Cette étape nous a permis de longer les côtes marocaines. Nous avons eu l’occasion de rendre un hommage aux les milliers de personnes ayant péri en mer pour avoir voulu poursuivre leur rêve d’une vie meilleure.

Ces pensées ont été symbolisées par la lançée du bord d’une flotille de petits bateaux en papier et d’un salut par une salve des canons du bord.

_NPZ8443a_L'Hermione_N_PERT_1

flag_fs « Au péril des flots :

 

Une neige de bateaux de papiers s’envole du franc bord carmin. Certains ont écrit un message d’espoir et de solidarité sur la feuille pliée, enfantine. Illusoires, dérisoires, si fragiles! Les esquifs flottent quelques instants et dérivent, au grand péril du vent et de l’eau. Certains coulent.

« Nous voudrions rendre hommage aux milliers d’hommes, de femmes et d’enfants qui ont péri dans ces eaux en tentant de traverser d’Afrique vers l’Europe. La Mer Méditerranée est devenu un cimetière. Nous souhaitons saluer la mémoire de ces disparus. » explique le Commandant au micro.

Ils continuent de tenter le « passage », ces migrants de la pauvre chance, nous le savons tous, nous qui croisons depuis quelques jours au large du Maroc. Ils continuent de tenter le passage et d’échouer. Une embarcation vide a été aperçue hier. Une autre a été signalée à la radio, sans positionnement précis, avec 47 passagers à son bord… Mare Nostrum. Notre Mer. La leur.

Cinq coups de canons saluent la mémoire des oubliés. Le silence répond aux salves. Les gabiers africains, européens, comoriens ou canadiens, coude à coude, gorge serrée suivent des yeux cette flotte de fortune.

Un geste de rien, une pensée de papier. »

Par Sandrine Pierrefeu, gabière et écrivaine

 

flag_uks The second leg of the 2018 voyage of L’Hermione has just finished with her arrival at the head of the opening parade of the festival « Escale à Sète », on France’s Languedoc coast.I have been on board since her departure the 21st February from La Rochelle. On route the frigate had a stopover in Tangiers for a few days.

Click here to see the album of the voyage

All photos are of course available as prints (see Boutique/printshop above) or for publication (please contact me to discuss terms)

“Peril at Sea:

A snowstorm of paper boats flies from the scarlet topsides. Some have written a message of solidarity on their folded white sheet, like children. Illusionary, insignificant, so fragile! The skiffs float a few instants and drift perilously at the whim of wind and water; so fragile! Some sink.

“We wanted to pay homage to the thousands of men, women and children who have perished in these waters tempting to cross from Africa to Europe. The Mediterranean Sea has become a cemetery. We’d like honour the memory of those who have disappeared” the Captain explained over the microphone.

We all know these luckless migrants continue to try the ‘passage’ over these waves off the Moroccan coast that we have been sailing for the last few days. They continue to try the passage and to fail. We saw an empty vessel yesterday. Another was notified over the radio, with no exact position, with 47 people aboard… Mare Nostrum. Our sea. Their sea.

A salve of five cannon echoed the memory of the forgotten ones. Silence was the reply to the gunfire. The African, European, Comorean or Canadian sailors, shoulder to shoulder with lumps in their throats followed the ephemeral fleet with their eyes.

A tiny geste, a paper thought.”

Sandrine Pierrefeu, sailor and author

Onboard Hermione, translated by Nigel Pert

Pour ceux et celles qui n’ont pas pu venir pendant L’escale de L’Hermione à Condé sur Noireau en juillet, voici une autre occasion de voir mon diaporama dans la région :

replica frigate built in Rochefort, France by the Association Hermione La Fayette

_npv0396_affiche_segrie-logo02_n_pert_1

Corsica Classics 2016

 

I am in Corsica for the week following the Corsica Classics regatta.

The first racing day was Monday with an excellent race in the bay of Ajaccio where the thirty classic yachts present vied with one another for the Ajaccio Trophy that was presented to the winning team, Serenade,  during a cocktail at Ajaccio town hall in the evening.

Tuesday the fleet sailed off with a breeze of 15 knots to the day’s destination of an anchorage in Cala d’Orzo where all had dinner and enjoyed a beach party « Chez Francis ». I sailed there as a guest aboard the yawl Patna 1920, designed by Nicholson.

Today I am aboard Halloween, one of the regatta’s support vessels this year, racing towards Bonifacio. This evening crew will be at liberty to explore the ancient town.

Je suis en corse en train de suivre la Corsica Classic regatta. La première journée de course était lundi, quand la flotte d’une trentaine de beaux yachts classiques était en lice pour le Trophée de la Ville d’Ajaccio, décerné au vainqueur du jour, Serenade, lors d’un  « cocktail » à la mairie pendant la soirée.

Mardi, les concurrents partaient dans une bonne brise de 15 nœuds avec, pour destination, un mouillage à Cala d’Orzo, où la soirée s’est terminée tard avec un superbe diner et  « beach party » Chez Francis. J’ai fait la course comme invité à bord du yawl de 1920 dessiné par Nicholson, Patna.

Aujourd’hui je suis à bord d’un « support ships » de la régate, Halloween, cotre aurique de la table de dessin  de Fife en 1926, pendant qu’on régate vers Bonifacio où les équipages auront quartier libre pour explorer l’ancienne ville ce soir.

Corsica Classics 2016

 

 

 

Corsica Classics 2016

Corsica Classics 2016

 

 

Corsica Classics 2016

Corsica Classics 2016

Corsica Classics 2016

Corsica Classics 2016

 

Corsica Classics 2016

 

Corsica Classics 2016

Serenade

Corsica Classics 2016

Halloween

 

_NPV0963_N_PERT

Vivez l’année de L’Hermione comme si vous étiez à bord. C’est l’histoire de la traversée historique que la replique de L’Hermione vient de faire cet été vue de trois perspectives différentes : Le journal de bord du navire tenu par le Commandant Yann Cariou raconte le périple jour par jour – les pensées de l’écrivaine talentueuse, Sandrine Pierrefeu,  car elle était membre de l’équipage en tant que gabière – les impressions visuelles au travers de mes objectifs.

pour voir quelques pages

_NPV0964_N_PERT

En prime, le livre contient tout ce qu’il faut savoir pour faire naviguer L’Hermione (enfin presque!) avec le manuel du gabier intégré dans cet ouvrage. Ce manuel, écrit par le Commandant, est somptueusement illustré par les dessins du bosco du bord, Jens Langert.

_NPV0971_N_PERT

Ce livre, essentiel à tous ceux et celles qui ont suivi l’histoire de L’Hermione cette année, est disponible dans tous les endroits habituels au prix de 35€.

 

  Pour la première fois, après des dizaines de visites en Corse au cours des derniers 25 ans, j’ai pris le temps d’aller explorer l’intérieur de  » l’Ile de Beauté » que j’avais envie de connaître en apercevant les montagnes depuis la mer. J’ai choisi le sentier qui traverse la Corse d’est en ouest, « Mare a Mare », pour aboutir sur le rivage de la baie d’Ajaccio où je devais faire un reportage sur les Régates Impériales pour la quatrième année. C’était l’occasion idéale d’essayer le Leica M9 que je venais de recevoir, qui va sûrement devenir un compagnon de voyage indispensable.

  For the first time after dozens of visits to Corsica over more than 25 years, I managed to find the time to explore the interior of the « Ile de Beauté », as I have always wanted to each time I admired the mountains from the surrounding seas. I hiked a part of the » Mare a Mare » that runs from the east to the west coast  finishing on the shores of the Gulf of Ajaccio where I was to do an assignment on the Régates Impériales, for the fourth consecutive year. This presented the ideal opportunity to test my new Leica M9, that I am sure will become a faithful companion on my travels.

cliquez pour voir quelques images – click to see a few images

  Il paraît qu’en ce moment, pendant que Venise se prépare pour le carnaval, le grand canal charrie des glaçons!!!  Quand nous y étions en janvier, il faisait déjà très froid ! Mais même avec du brouillard, Venise reste peut-être la ville la plus envoûtante du monde …

cliquer pour voir quelques images

et quelques images des îles de Burano et Torcello

  As Venice prepares for the carnaval that starts this weekend, the Grand Canal is awash with blocks of ice. When we were there in January it was already very cold, but its perpetual beauty, even in the fog, shone through.