À bord de St Christopher, un sloop de Sparkman & Stephens de 1968.

_BNP2117_Cannes-ST_2018_N_PERT.jpg

_BNP2172_Cannes-ST_2018_N_PERT

_BNP2334_Cannes-ST_2018_N_PERT

_BNP2404_Cannes-ST_2018_N_PERT.jpg

Voir l’album

Publicités

Le deuxième leg du tour en Méditerranée de L’Hermione vient de s’achever par son arrivée cet après midi au Port de Sète. Mardi prochain, elle ouvre la parade d’inauguration du festival « L’Escale à Sète 2018 ». J’ai embarqué à La Rochelle pour ce voyage hivernal de cinq semaines avec escale à Tanger.

Pour quelques photos de ce périple cliquer ici

Toutes les photos sont disponible en tirage art (voir boutique/printshop ci dessus) ou pour publication (veuillez me contactez pour discuter les conditions)

Cette étape nous a permis de longer les côtes marocaines. Nous avons eu l’occasion de rendre un hommage aux les milliers de personnes ayant péri en mer pour avoir voulu poursuivre leur rêve d’une vie meilleure.

Ces pensées ont été symbolisées par la lançée du bord d’une flotille de petits bateaux en papier et d’un salut par une salve des canons du bord.

_NPZ8443a_L'Hermione_N_PERT_1

flag_fs « Au péril des flots :

 

Une neige de bateaux de papiers s’envole du franc bord carmin. Certains ont écrit un message d’espoir et de solidarité sur la feuille pliée, enfantine. Illusoires, dérisoires, si fragiles! Les esquifs flottent quelques instants et dérivent, au grand péril du vent et de l’eau. Certains coulent.

« Nous voudrions rendre hommage aux milliers d’hommes, de femmes et d’enfants qui ont péri dans ces eaux en tentant de traverser d’Afrique vers l’Europe. La Mer Méditerranée est devenu un cimetière. Nous souhaitons saluer la mémoire de ces disparus. » explique le Commandant au micro.

Ils continuent de tenter le « passage », ces migrants de la pauvre chance, nous le savons tous, nous qui croisons depuis quelques jours au large du Maroc. Ils continuent de tenter le passage et d’échouer. Une embarcation vide a été aperçue hier. Une autre a été signalée à la radio, sans positionnement précis, avec 47 passagers à son bord… Mare Nostrum. Notre Mer. La leur.

Cinq coups de canons saluent la mémoire des oubliés. Le silence répond aux salves. Les gabiers africains, européens, comoriens ou canadiens, coude à coude, gorge serrée suivent des yeux cette flotte de fortune.

Un geste de rien, une pensée de papier. »

Par Sandrine Pierrefeu, gabière et écrivaine

 

flag_uks The second leg of the 2018 voyage of L’Hermione has just finished with her arrival at the head of the opening parade of the festival « Escale à Sète », on France’s Languedoc coast.I have been on board since her departure the 21st February from La Rochelle. On route the frigate had a stopover in Tangiers for a few days.

Click here to see the album of the voyage

All photos are of course available as prints (see Boutique/printshop above) or for publication (please contact me to discuss terms)

“Peril at Sea:

A snowstorm of paper boats flies from the scarlet topsides. Some have written a message of solidarity on their folded white sheet, like children. Illusionary, insignificant, so fragile! The skiffs float a few instants and drift perilously at the whim of wind and water; so fragile! Some sink.

“We wanted to pay homage to the thousands of men, women and children who have perished in these waters tempting to cross from Africa to Europe. The Mediterranean Sea has become a cemetery. We’d like honour the memory of those who have disappeared” the Captain explained over the microphone.

We all know these luckless migrants continue to try the ‘passage’ over these waves off the Moroccan coast that we have been sailing for the last few days. They continue to try the passage and to fail. We saw an empty vessel yesterday. Another was notified over the radio, with no exact position, with 47 people aboard… Mare Nostrum. Our sea. Their sea.

A salve of five cannon echoed the memory of the forgotten ones. Silence was the reply to the gunfire. The African, European, Comorean or Canadian sailors, shoulder to shoulder with lumps in their throats followed the ephemeral fleet with their eyes.

A tiny geste, a paper thought.”

Sandrine Pierrefeu, sailor and author

Onboard Hermione, translated by Nigel Pert

Du soleil et du vent !

_NPZ2187_VDST_2017_N_PERT

_NPY6583_VDST_2017_N_PERT

et de la couleur !

_NPY6592_VDST_2017_N_PERT

voir l’album

Eva

Aujourd’hui, lundi 2 octobre, premier jour des Voiles de Saint Tropez, il n’y avait pas de vent. Mais hier nous avons pu admirer l’arrivée de la régate de liaison Cannes-Saint Tropez avec une jolie brise mais un ciel un peu voilé.

Véronique

Sérénade

Eva

voir l’album

L1001384SdG2017_N_PERT

Sur l’île d’Arz

voir l’album

NP013457SdG2017_N_PERT

sur les quais à Vannes

voir l’album

NP013563SdG2017_N_PERT

et sur l’île aux Moines

Pour la grande parade, samedi,  j’ai eu le privilège d’être à côté de l’équipe de France 3 dans l’hélicoptère de Thierry Leygnac, de Bretagne Helicoptères (http://www.bretagne-helico.com/).

For the Grand Parade that marked the end of this year’s Semaine du Golfe du Morbihan I was next to the French TV crew, with Thierry Leygnac of Bretagne Helicoptères (http://www.bretagne-helico.com/).

_NPY2355SdG2017_N_PERT.jpg

Voir l’album

Tout au long de la semaine les flottilles se déplacent de port en port : de Vannes à l’Ile aux Moines, du Logeo au Crouesti, d’Arradon à Saint Goustan…

_NPW7051SdG2017_N_PERT

A la voile ou à l’aviron

_NPW6788SdG2017_N_PERT

dans un petit bateau

_NPW7024SdG2017_N_PERT

ou un grand bateau

_NPW7108SdG2017_N_PERT

Tranquillement

_NPY1740SdG2017_N_PERT

ou sportivement

_NPW6780SdG2017_N_PERT

pour mieux savourer le soir l’ambiance dans le port…

_NPW6709SdG2017_N_PERT

voir l’album